FAQ

Vision La Chaux-de-Fonds 2030

Depuis le 27 juin 2009, les villes de La Chaux-de-Fonds et du Locle sont inscrites sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO. L'ensemble urbain horloger de La Chaux-de-Fonds et du Locle a une valeur universelle et exceptionnelle étant donné que ces deux " villes-manufactures " jumelles apportent un exemple d'ensembles urbains construits par et pour l'horlogerie.

Les immeubles d'habitation conçus pour le travail à domicile voisinent avec les maisons patronales, les ateliers et les usines plus récentes, au sein d'un tissu urbain homogène, rationnel et ouvert sur l'extérieur. Les deux villes témoignent de la poursuite ininterrompue d'une tradition horlogère vivante et mondialement réputée, ayant su faire face aux crises sociotechniques et économiques du monde contemporain.

Pour en savoir plus: www.urbanismehorloger.ch

Sous le terme de participation citoyenne se cachent en réalité plusieurs définitions ou "échelles" de la participation:

- l'information: les intentions d'un projet sont présentées aux citoyens au moyen d'une exposition ou d'une présentation publique. Les réactions du public ne sont pas prises en compte par les porteurs de projet et les citoyens en désaccord ne peuvent réagir qu'au travers des moyens de la démocratie directe comme la pétition ou l'opposition.

- la consultation: une proposition de projet est présentée sous forme de débats, de questionnaires ou encore de tables rondes en vue de recueillir les réactions des participants. Ces derniers n'ont pas de garantie que leurs remarques soient prises en considération.

- la concertation: les éléments de réflexion d'un projet sont discutés, parfois très en amont, depuis la définition des problèmes et des besoins. Cette méthode intègre les différentes parties prenantes, même si la décision finale revient aux porteurs de projets.

- la participation ou coproduction: la participation des différents acteurs concernés est complète sur l'ensemble du projet et du processus décisionnel.

Pour en savoir plus: Office fédéral du logement

Les points forts des projets présentés dans la plateforme répondent aux éléments qui constituent la définition de quartier durable employée par les Offices fédéraux.

Densité, mixité fonctionnelle et mobilité durable

Logements, commerces et activités de service sont mélangés afin de favoriser une diminution des déplacements en voiture et le recours à une mobilité douce (vélo, marche à pied) et aux transports publics.

Haute qualité environnementale

Les stratégies pour réduire la consommation d'énergies non renouvelables et de ressources naturelles sont intensifiées. La santé des utilisateurs est prise en compte en réduisant le recours à des matériaux nocifs.

Mixité intergénérationnelle et sociale

L'accès du quartier à un large public est privilégié: places de jeux pour les plus petits, accès pour les personnes à mobilité réduite ainsi que logements variés pour accueillir tous les types de budgets. 

Bien-être et convivialité

La qualité de vie et l'attractivité du quartier sont renforcées, par exemple par l'aménagement de zones de rencontre et un développement des services de proximité.

Maîtrise des coûts

Réaliser un quartier durable permet de diminuer les charges d'entretien et d'exploitation (énergie, eau...) et ainsi anticiper un report des coûts sur les collectivités publiques de demain.

Processus participatif

L'implication des habitants et du voisinage est favorisée dès le processus de création ainsi que tout au long de la vie du quartier.

Pour en savoir plus:

Une question ?

urbaine_form_faq_projects

Liste des champs
Prenez part au débat et contribuez au développement de notre FAQ!
Inscription à la Newsletter urbaine.ch