Vision La Chaux-de-Fonds 2030

La Chaux-de-Fonds

Sur la carte

 

Photos

 
Vision La Chaux-de-Fonds 2030
Lieu :
La Chaux-de-Fonds
Catégorie
Depuis 2011, la Chaux-de-Fonds élabore une feuille de route pour tracer l’avenir de la ville à l’horizon 2030. Le Conseil communal a décidé de se doter d’un nouvel outil stratégique qui formule les objectifs souhaités à long terme par les habitants. Ces lignes directrices doivent apporter un cadre large et consensuel à toutes les planifications futures dans les domaines de la mobilité, de l’aménagement du territoire, de l’économie, de la culture et des infrastructures. Les autorités souhaitent ainsi être en phase avec la population. Elles proposent un ensemble d’outils participatifs pour recueillir les souhaits et les préoccupations des citoyens de la Chaux-de-Fonds. A l’issue de cette vaste démarche, trois plans directeurs verront le jour: le projet de territoire, le plan directeur des mobilités et le plan directeur des énergies.
FOCUS
VISION A LONG TERME
DEMARCHE PARTICIPATIVE
Vision La Chaux-de-Fonds 2030
Vision La Chaux-de-Fonds 2030
Ce projet doit permettre de dresser une vision globale afin d’élaborer les stratégies territoriales d’avenir de La Chaux-de-Fonds. Une première étape a eu lieu en juillet 2011 avec la participation d'étudiants en urbanisme de quatre écoles de renommée internationale : EPFL, École de la Chambre d’architecture de Bruxelles, École de paysage et d’environnement de Montréal et École spéciale d’architecture de Paris. Cette phase s'est poursuivie par une année de réflexion et de recherches statistiques entre les pouvoirs exécutifs et législatifs de la Ville.

Une phase de terrain a eu lieu fin octobre 2012 et a permis de récolter l'avis d'environ 350 Chaux-de-Fonniers. Cette phase a été suivie de cinq ateliers successifs traitant de plusieurs thèmes (qualité de vie, économie, santé, culture, mobilité, éducation, etc.).

Cette première phase s’est achevée le 25 novembre 2014 par l’acceptation du Conseil général de la version définitive des Lignes directrices.

La seconde phase consiste en l’élaboration des trois  plans directeurs communaux (territoire, mobilités et énergies). Une démarche participative, qui s’appuyait sur des travaux d’étudiants en géographie de l’université de Lausanne,  a permis l'élaboration d'un diagnostic et d'objectifs partagés avec la population et les jeunes. Ce sont en effet 16 classes de l’école obligatoire qui ont pu exprimer leur vision sur la ville de La Chaux-de-Fonds en 2030. Les résultats ont été validés par le Conseil communal et la commission du Conseil général à fin 2015. La phase suivante, à savoir l’élaboration du concept avec les mesures, va continuer en 2016-2017.
Caractéristiques
Etat d'avancement: Planification
Début de planification: mai 2011
Maître d'ouvrage:Villes de La Chaux-de-Fonds
Vision La Chaux-de-Fonds 2030

VISION A LONG TERME  

Avec l’élaboration de lignes directrices pour ces quinze prochaines années, le Conseil communal souhaite que l’ensemble de la population s’entende sur une vision à long terme et sur les actions prioritaires à engager pour la réaliser.

Les autorités ont le devoir de dépasser la gestion attentive et respectueuse du présent pour se projeter dans l’avenir. L’horizon doit être à la fois proche, pour que l’exercice puisse se traduire par des actions concrètes. Il doit aussi être lointain afin de tendre vers un objectif idéal. Le Conseil communal de la Chaux-de-Fonds a choisi 2030 comme perspective.

Il a conscience que la ville se façonnera d’elle-même, travaillée par des forces sur lesquelles la politique n’a pas de prise. Il entend cependant contribuer à la qualité de vie, à la prospérité et au rayonnement de la cité avec l’ensemble des institutions, de l’administration et des citoyens.


DEMARCHE PARTICIPATIVE


Comment faire appel à l’imaginaire des citoyens ? Comment connaître leurs souhaits et leurs besoins ? Le Conseil communal de la Chaux-de-Fonds a voulu susciter un vrai débat citoyen et connaître les opinions de chacun, sans le filtre des canaux politiques et institutionnels habituels. L’ensemble du processus se fait par le biais d’un processus participatif qui a pris différentes formes.

D
es étudiants, recrutés en master de sciences humaines à l’Université de Neuchâtel, ont réalisé 350 interviews en 15 jours en automne 2012. En novembre 2012, une plateforme internet a également été mise sur pied et continuera de fonctionner jusqu’à la fin du projet. Enfin, cinq ateliers thématiques ont été organisés dans des lieux différents de la ville en décembre 2012.

En automne 2015, la population et des classes de l’école obligatoire (14 à 16 ans) ont pu exprimer leur vision de La Chaux-de-Fonds 2030 en s’appuyant sur des travaux
d’étudiants en géographie de l’université de Lausanne et en dessinant la ville sur une maquette géante.
FOCUS
VISION A LONG TERME
DEMARCHE PARTICIPATIVE
FAQ

Depuis le 27 juin 2009, les villes de La Chaux-de-Fonds et du Locle sont inscrites sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO. L'ensemble urbain horloger de La Chaux-de-Fonds et du Locle a une valeur universelle et exceptionnelle étant donné que ces deux " villes-manufactures " jumelles apportent un exemple d'ensembles urbains construits par et pour l'horlogerie.

Les immeubles d'habitation conçus pour le travail à domicile voisinent avec les maisons patronales, les ateliers et les usines plus récentes, au sein d'un tissu urbain homogène, rationnel et ouvert sur l'extérieur. Les deux villes témoignent de la poursuite ininterrompue d'une tradition horlogère vivante et mondialement réputée, ayant su faire face aux crises sociotechniques et économiques du monde contemporain.

Pour en savoir plus: www.urbanismehorloger.ch

Sous le terme de participation citoyenne se cachent en réalité plusieurs définitions ou "échelles" de la participation:

- l'information: les intentions d'un projet sont présentées aux citoyens au moyen d'une exposition ou d'une présentation publique. Les réactions du public ne sont pas prises en compte par les porteurs de projet et les citoyens en désaccord ne peuvent réagir qu'au travers des moyens de la démocratie directe comme la pétition ou l'opposition.

- la consultation: une proposition de projet est présentée sous forme de débats, de questionnaires ou encore de tables rondes en vue de recueillir les réactions des participants. Ces derniers n'ont pas de garantie que leurs remarques soient prises en considération.

- la concertation: les éléments de réflexion d'un projet sont discutés, parfois très en amont, depuis la définition des problèmes et des besoins. Cette méthode intègre les différentes parties prenantes, même si la décision finale revient aux porteurs de projets.

- la participation ou coproduction: la participation des différents acteurs concernés est complète sur l'ensemble du projet et du processus décisionnel.

Pour en savoir plus: Office fédéral du logement

Les points forts des projets présentés dans la plateforme répondent aux éléments qui constituent la définition de quartier durable employée par les Offices fédéraux.

Densité, mixité fonctionnelle et mobilité durable

Logements, commerces et activités de service sont mélangés afin de favoriser une diminution des déplacements en voiture et le recours à une mobilité douce (vélo, marche à pied) et aux transports publics.

Haute qualité environnementale

Les stratégies pour réduire la consommation d'énergies non renouvelables et de ressources naturelles sont intensifiées. La santé des utilisateurs est prise en compte en réduisant le recours à des matériaux nocifs.

Mixité intergénérationnelle et sociale

L'accès du quartier à un large public est privilégié: places de jeux pour les plus petits, accès pour les personnes à mobilité réduite ainsi que logements variés pour accueillir tous les types de budgets. 

Bien-être et convivialité

La qualité de vie et l'attractivité du quartier sont renforcées, par exemple par l'aménagement de zones de rencontre et un développement des services de proximité.

Maîtrise des coûts

Réaliser un quartier durable permet de diminuer les charges d'entretien et d'exploitation (énergie, eau...) et ainsi anticiper un report des coûts sur les collectivités publiques de demain.

Processus participatif

L'implication des habitants et du voisinage est favorisée dès le processus de création ainsi que tout au long de la vie du quartier.

Pour en savoir plus:

Une question ?

urbaine_form_faq_projects

Liste des champs
Prenez part au débat et contribuez au développement de notre FAQ!
Inscription à la Newsletter urbaine.ch