Quartier le Corbusier

La Chaux-de-Fonds

Sur la carte

 

Photos

 
Quartier le Corbusier
Lieu :
Quartier Le Corbusier, Avenue des Marchandises, 2300 La Chaux-de-Fonds
Catégorie

Le plan spécial Le Corbusier concerne le périmètre d’une importante friche ferroviaire. Situé à proximité immédiate de la Place de la Gare, ile st en lien direct avec la plus importante interface de transports publics locale, régionale et nationale. Le principal propriétaire foncier, les CFF, et les autorités poursuivent un double objectif : d’une part réhabiliter cette surface devenue obsolète en terme d’usage, et d’autre part augmenter l’attractivité du centre-ville de La Chaux-de-Fonds. Actuellement totalement dépourvu de valeur paysagère, le quartier du Corbusier verra progressivement son attrait augmenter et son image se valoriser au fur et à mesures de sa concrétisation. 
Les premières constructions ont débuté en août 2014 avec la réalisation de l’îlot B qui prévoit une triple mixité (générationnelle, sociale et fonctionnelle). Les premiers immeubles ont pu être occupés par l’office AI et l’ORIF à la fin de l’année 2015.

FOCUS
REHABILITATION D’UNE FRICHE
ANALYSE DE LA DURABILITE
PARTENARIAT PUBLIC-PRIVE
Quartier le Corbusier
Quartier le Corbusier
Historiquement, l'ancien secteur de la " gare aux marchandises " à la Chaux-de-Fonds appartient aux Chemins-de-Fers fédéraux (CFF). Il s'étend sur une bande de 70 mètres de large et une longueur de plus de 700 mètres. Au fil du temps, l'exploitation du site a été progressivement abandonnée. Le lieu a perdu sa vocation ferroviaire. Le secteur est devenu une friche semi-industrielle entrecoupée de zones de dépôts et de parkings. Principal propriétaire foncier, les CFF ont lancé un concours d'urbanisme en accord avec les autorités communales en 2005. Le lauréat du concours est le bureau GEA à Lausanne. Il propose un projet réalisable par étapes pour s'adapter à l'évolution des besoins de la ville et aux impératifs financiers. En 2012, un concours d'architecture est organisé pour la réalisation du nouvel Hôtel judiciaire du canton de Neuchâtel qui deviendra le bâtiment de tête du nouveau quartier. Il est remporté par le jeune bureau d'architectes zurichois Isler et Gysel. L'installation du nouvel Hôtel judiciaire doit permettre de créer un pôle judiciaire fort à la Chaux-de-Fonds et dynamiser le secteur tertiaire dans les Montagnes neuchâteloises.
Caractéristiques
Etat d'avancement: Réalisation
Début de planification: décembre 2005
Fin de planification: octobre 2009
Début des travaux: janvier 2010
Fin des travaux: décembre 2018
Type de maîtrise foncière: Privé , Public
Zone d'affectation selon la réglementation communale :Zone de plan spécial Le Corbusier
Maître d'ouvrage:Ville de La Chaux-de-Fonds et les CFF
Architectes:GEA Vallotton et Chanard SA, 1003 Lausanne
Quartier le Corbusier

REHABILITATION D'UNE FRICHE


Depuis plus de trente ans, la densification du territoire est devenu l'antidote à l'étalement urbain et au mitage du sol. C'est ce qu'on désigne par l'expression : " faire la ville sur la ville ". Les friches ferroviaires figurent en bonne place des espaces les plus intéressants à transformer et à densifier. Ce sont généralement de vastes espaces libérés par la désindustrialisation des années 70 et 80. Les friches représentent une opportunité extraordinaire pour le développement urbain durable. A la Chaux-de-Fonds, la réhabilitation d'une friche ferroviaire très étendue présente l'immense avantage de pouvoir développer le tissu urbain à proximité immédiate du centre-ville et des transports publics.

Le quartier le Corbusier est un cas exemplaire de la volonté de plusieurs acteurs de valoriser un terrain abandonné. Ailleurs en Suisse, les conditions économiques ne permettent pas toujours de reconvertir de tels espaces. En 2008, la Confédération a recensé plus de 350 anciens sites industriels et friches artisanales sur une surface de 18 millions de m2, soit l'équivalent du territoire communal de Neuchâtel.

ANALYSE DE LA DURABILITE


L'aménagement du nouveau quartier le Corbusier est une opération complexe impliquant une multitude d'acteurs. Dans un tel processus, il est essentiel de pouvoir évaluer l'impact des choix de développement et les mesurer en terme de développement durable. Pour réaliser cette analyse, le quartier Le Corbusier bénéficie du soutien du programme de la Confédération " Quartiers durables by Sméo ". Ce programme aide les communes à aborder les bonnes thématiques au bon moment.

Une première analyse a par exemple convaincu les autorités à imposer le label Minergie P à tous les bâtiments du quartier, ce qui n'était pas prévu au départ. La norme Minergie P certifie les bâtiments dont la consommation énergétique est encore inférieure au standard Minergie.

PARTENARIAT PUBLIC-PRIVE


Le projet d'aménagement du nouveau quartier du Corbusier a vu le jour grâce au partenariat public-privé entre les CFF et les autorités de la Chaux-de-Fonds. Ce partenariat a permis de régler d'importantes questions relatives aux coûts d'équipements. Tout le projet a été conçu conjointement par les deux partenaires. Les CFF, propriétaire à 95% du terrain, ont accepté de vendre un tiers du terrain à la ville, qui en a revendu une partie à une société immobilière et à une coopérative de logements.

A l'avenir, le nouveau quartier s'étendra par étapes de la gare vers l'ouest. Le plan général de quartier prévoit des bâtiments administratifs, des habitations, des activités commerciales et artisanales ainsi que des espaces de rencontre et de détente.
FOCUS
REHABILITATION D’UNE FRICHE
ANALYSE DE LA DURABILITE
PARTENARIAT PUBLIC-PRIVE
FAQ

La mixité fonctionnelle est considérée comme un but urbanistique qui s'oppose au découpage du territoire en zones fonctionnellement différenciées ("zoning") qui a caractérisé la planification urbaine de l'après-guerre.

Le zoning a eu pour conséquence de séparer les espaces selon leur fonction (loisir, commerciale, industrielle, artisanale, logement, etc) ce qui encourage l'usage de l'automobile pour se déplacer efficacement entre les différents espaces.

A contrario, la mixité fonctionnelle est vue comme un élément important d'une "ville des courtes distances" (qui favorise les transports doux) pour un développement urbain soutenable.

L'objectif est de permettre aux habitants d'un quartier d'accéder à pied ou à vélo aux "fonctions" utilisées les plus fréquemment (commerce, emploi, école, espace de détente et de loisir).

Pour en savoir plus: www.quartiers-durables.ch

Les friches urbaines sont des secteurs délaissés en milieu urbain, disponibles pour une réaffectation. Elles peuvent être de natures très diverses.

L'Office fédéral du développement territorial définit les friches industrielles dans son reporting 2008, comme les terrains vides après démolition de constructions industrielles, les bâtiments industriels désaffectés et les sites ayant déjà fait l'objet d'un plan de reconversion. Les friches ferroviaires et militaires sont des sites anciennement utilisés pour le triage, les réparations ou l'entreposage de matériel (par exemple arsenal). Les autres friches désignent les infrastructures désaffectées telles que les installations d'incinération des ordures, les stations d'épuration des eaux ou les carrières (situées dans ou en bordure de la zone à bâtir).

Elles se caractérisent également par leur taille ou par leur âge, ou encore par leur degré de désaffectation - abandon, sous-utilisation, utilisation temporaire.

Pour en savoir plus:

Les friches industrielles urbaines représentent un potentiel inexploité recouvrant 18 millions de mètres carrés en Suisse, soit l'équivalent du territoire communal de la ville de Neuchâtel.

D'après un rapport de l'Office fédéral du développement territorial, en exploitant la totalité des espaces de friche industrielle, on obtient des espaces permettant d'implanter 13'000 entreprises, soit 140'000 places de travail, et des logements pour 190'000 habitants.

Ces espaces, idéalement situés et parfois déjà équipés, permettent de reconstruire la ville sur la ville. Logements, entreprises, commerces et espaces publics peuvent être développés dans des zones desservies par les transports publics, sans consommer de surfaces agricoles ou naturelles supplémentaires.

Pour en savoir plus: Page "Friches industrielles" de Office fédéral du développement territorial

L'outil "Quartiers durables by Smeo" a été conçu pour répondre aux collectivités locales désireuses d'améliorer leurs projets de construction ou de rénovation de quartier. Il a comme objectif prioritaire l'amélioration de la qualité de vie des habitants et usagers.

Diverses thématiques sociales, économiques et environnementales sont traitées en fonction des différentes phases d'avancement du projet. Cette structure permet de se poser les bonnes questions au bon moment, qui n'auraient pas forcément été abordées dans un processus standard.

Pour en savoir plus: www.quartiersdurablesbysmeo.ch

Depuis le 27 juin 2009, les villes de La Chaux-de-Fonds et du Locle sont inscrites sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO. L'ensemble urbain horloger de La Chaux-de-Fonds et du Locle a une valeur universelle et exceptionnelle étant donné que ces deux " villes-manufactures " jumelles apportent un exemple d'ensembles urbains construits par et pour l'horlogerie.

Les immeubles d'habitation conçus pour le travail à domicile voisinent avec les maisons patronales, les ateliers et les usines plus récentes, au sein d'un tissu urbain homogène, rationnel et ouvert sur l'extérieur. Les deux villes témoignent de la poursuite ininterrompue d'une tradition horlogère vivante et mondialement réputée, ayant su faire face aux crises sociotechniques et économiques du monde contemporain.

Pour en savoir plus: www.urbanismehorloger.ch

Les points forts des projets présentés dans la plateforme répondent aux éléments qui constituent la définition de quartier durable employée par les Offices fédéraux.

Densité, mixité fonctionnelle et mobilité durable

Logements, commerces et activités de service sont mélangés afin de favoriser une diminution des déplacements en voiture et le recours à une mobilité douce (vélo, marche à pied) et aux transports publics.

Haute qualité environnementale

Les stratégies pour réduire la consommation d'énergies non renouvelables et de ressources naturelles sont intensifiées. La santé des utilisateurs est prise en compte en réduisant le recours à des matériaux nocifs.

Mixité intergénérationnelle et sociale

L'accès du quartier à un large public est privilégié: places de jeux pour les plus petits, accès pour les personnes à mobilité réduite ainsi que logements variés pour accueillir tous les types de budgets. 

Bien-être et convivialité

La qualité de vie et l'attractivité du quartier sont renforcées, par exemple par l'aménagement de zones de rencontre et un développement des services de proximité.

Maîtrise des coûts

Réaliser un quartier durable permet de diminuer les charges d'entretien et d'exploitation (énergie, eau...) et ainsi anticiper un report des coûts sur les collectivités publiques de demain.

Processus participatif

L'implication des habitants et du voisinage est favorisée dès le processus de création ainsi que tout au long de la vie du quartier.

Pour en savoir plus:

Une question ?

urbaine_form_faq_projects

Liste des champs
Prenez part au débat et contribuez au développement de notre FAQ!
Inscription à la Newsletter urbaine.ch