Place du marché

La Chaux-de-Fonds

Sur la carte

 

Photos

 
Place du marché
Lieu :
Rue du Marché et Place du Marché, 2300 La Chaux-de-Fonds
Catégorie
Le réaménagement de la Place du Marché de la Chaux-de-Fonds date de 2008. Les travaux ont permis de rendre la place plus sûre et conviviale et de l'ouvrir à de multiples activités : un marché foisonnant le mercredi et le samedi, des terrasses, des activités commerciales et des manifestations culturelles. Les espaces ont été mieux définis, les accès améliorés. Le projet avait aussi une valeur écologique. La transformation a permis de limiter la consommation d'eau et d'électricité. Autrefois entièrement dédiée aux voitures, la Place du Marché est aujourd'hui un espace public qui a été rendu aux habitants. Ce projet correspond à la volonté des autorités de revitaliser le centre-ville.
FOCUS
NEGOCIATION ET COMPROMIS
ESPACE POLYVALENT
ECLAIRAGE ET REVETEMENT
Place du marché
Place du marché
Anciennement situé sur la place de l'Hôtel de Ville, le marché de la Chaux-de-Fonds se déplace au début du siècle sur la Place Neuve (ancienne Place du Marché). La place devient le lieu principal des activités publiques. La construction de bâtiments prestigieux contribue à lui donner son style et son caractère particulier. En 2005, le besoin de rénover les infrastructures souterraines et le revêtement de la place se fait sentir. Les autorités entament une réflexion sur le réaménagement de la place et ses alentours. Le processus avance très vite : une concertation publique est organisée en 2006, les travaux démarrent en 2007, la nouvelle place est inaugurée en 2008.
Caractéristiques
Etat d'avancement: Exploitation
Début de planification: janvier 2006
Fin de planification: mai 2007
Début des travaux: septembre 2007
Fin des travaux: août 2008
Surface du terrain:2400 [m2]
Maître d'ouvrage:Ville de La Chaux-de-Fonds
Place du marché

NEGOCIATION ET COMPROMIS


Avant son réaménagement, la Place du Marché était essentiellement dédiée à l'automobile. L'importance du trafic et des voitures générait de nombreux problèmes de sécurité et de cohabitation entre piétons et véhicules. La commune propose donc un premier projet de zone piétonne. En 2006, un aménagement provisoire fait disparaître les places de parc. Les réactions des riverains et des commerçants de la place sont très vives. La Ville décide d'entamer des négociations avec les différentes parties en présence. Les discussions débouchent sur un compromis : le nombre de places de parc passera de 100 à 60. La place deviendra une " zone de rencontre " où la vitesse est limitée à 20 km/h. Le sens de la circulation est modifié pour améliorer la sécurité des piétons et des cyclistes. Le lieu devient plus convivial et agréable à vivre. Les négociations ont permis de trouver un accord raisonnable et montré l'importance d'impliquer la population. Tirant les leçons de cette expérience, le Service de l'urbanisme de la Chaux-de-Fonds a choisi de mettre en place des démarches participatives pour le réaménagement de la Place de la gare ainsi que d'autres aménagements futurs.



ESPACE POLYVALENT


La Place du Marché de la Chaux-de-Fonds est aujourd'hui celle des passants, des flâneurs, des festivaliers, des commerçants avec leurs étals et leurs terrasses, et enfin des automobilistes. Elle n'est plus seulement une place dédiée aux voitures. Selon l'heure, le jour et la saison, la place évolue. Elle est devenue un espace de détente et de rencontres grâce à l'élargissement des trottoirs et l'aménagement de terrasses. Sa transformation a permis d'augmenter la qualité de vie des habitants et dynamiser le commerce local. Les usagers se sont réappropriés le lieu suite aux négociations qui se sont déroulées entre commerçants, riverains, associations et autorités. La solution est finalement un compromis qui permet à tous de se partager cet espace public.



ECLAIRAGE ET REVETEMENT


Le réaménagement de la Place du Marché permet d'importantes économies d'énergie. L'alimentation en eau de la fontaine a été mise en circuit fermé. L'éclairage public se fait grâce à des LEDs, ce qui permet de réduire la consommation d'électricité. C'est aussi une solution qui garantit une longue durée de vie aux installations. Enfin, le revêtement du sol est un goudron de couleur beige. Il est fabriqué à partir de matières premières renouvelables, du gravier et un liant végétal issu de l'agriculture.
FOCUS
NEGOCIATION ET COMPROMIS
ESPACE POLYVALENT
ECLAIRAGE ET REVETEMENT
FAQ

Depuis le 27 juin 2009, les villes de La Chaux-de-Fonds et du Locle sont inscrites sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO. L'ensemble urbain horloger de La Chaux-de-Fonds et du Locle a une valeur universelle et exceptionnelle étant donné que ces deux " villes-manufactures " jumelles apportent un exemple d'ensembles urbains construits par et pour l'horlogerie.

Les immeubles d'habitation conçus pour le travail à domicile voisinent avec les maisons patronales, les ateliers et les usines plus récentes, au sein d'un tissu urbain homogène, rationnel et ouvert sur l'extérieur. Les deux villes témoignent de la poursuite ininterrompue d'une tradition horlogère vivante et mondialement réputée, ayant su faire face aux crises sociotechniques et économiques du monde contemporain.

Pour en savoir plus: www.urbanismehorloger.ch

La Zone 30 est constituée de tronçons de route où les activités des riverains sont privilégiées par rapport à la circulation. Des mesures de limitation de vitesse rappellent que celle-ci est fixée à 30 km/h maximum. Le piéton n'a pas la priorité mais il peut traverser où il veut. Généralement, il n'y a pas de passage pour piétons.

Une Zone 20 ou "zone de rencontre", englobe des tronçons de route situés dans des quartiers résidentiels ou commerciaux où les piétons sont prioritaires. La vitesse maximale est fixée à 20 km/h.

Ces espaces sont conçus pour augmenter la qualité de vie des riverains en augmentant la sécurité par une baisse de la vitesse autorisée, en baissant les nuisances sonores et la pollution de l'air liés au trafic tout en permettant la fluidité du trafic pour les différents mode de transports (vélo, voitures, bus).

Pour en savoir plus: www.zonederencontre.ch

Sous le terme de participation citoyenne se cachent en réalité plusieurs définitions ou "échelles" de la participation:

- l'information: les intentions d'un projet sont présentées aux citoyens au moyen d'une exposition ou d'une présentation publique. Les réactions du public ne sont pas prises en compte par les porteurs de projet et les citoyens en désaccord ne peuvent réagir qu'au travers des moyens de la démocratie directe comme la pétition ou l'opposition.

- la consultation: une proposition de projet est présentée sous forme de débats, de questionnaires ou encore de tables rondes en vue de recueillir les réactions des participants. Ces derniers n'ont pas de garantie que leurs remarques soient prises en considération.

- la concertation: les éléments de réflexion d'un projet sont discutés, parfois très en amont, depuis la définition des problèmes et des besoins. Cette méthode intègre les différentes parties prenantes, même si la décision finale revient aux porteurs de projets.

- la participation ou coproduction: la participation des différents acteurs concernés est complète sur l'ensemble du projet et du processus décisionnel.

Pour en savoir plus: Office fédéral du logement

Une question ?

urbaine_form_faq_projects

Liste des champs
Prenez part au débat et contribuez au développement de notre FAQ!
Inscription à la Newsletter urbaine.ch