Passerelle du Millénaire

Neuchâtel

Sur la carte

 

Photos

 
Passerelle du Millénaire
Lieu :
Espace de l'Europe et Chemin de Belleroche 2000 Neuchâtel
Catégorie
La passerelle du Millénaire relie le plateau de la gare de Neuchâtel à la colline du Mail. Inaugurée en été 2013, cette construction est dédiée uniquement aux piétons et aux cyclistes. Elle participe à la promotion du développement durable en favorisant l’utilisation de modes de déplacement doux.

Sa réalisation a permis d’améliorer l’accessibilité du nouveau quartier Ecoparc, installé sur les anciennes friches industrielles au sud-est de la gare. La passerelle du Millénaire apporte la touche finale au vaste réaménagement de ce quartier et crée une liaison essentielle entre deux pôles importants de la ville: les collines qui abritent à l’ouest la gare, l’Office fédéral de la statistique, le Conservatoire de musique et la Haute Ecole Arc, et les collines à l’est où se trouvent la Faculté des Sciences de l’Université, l’école secondaire du Mail et son centre sportif. La passerelle est utilisée par les étudiants, arrivant en train, et la population des deux quartiers. 
FOCUS
LIAISONS URBAINES ET MOBILITE DOUCE
NEGOCIATIONS AVEC LA POPULATION
POLITIQUE D'ACHAT RESPONSABLE
Passerelle du Millénaire
Passerelle du Millénaire
La décision de réaliser la passerelle du Millénaire est prise en 2011, année des mille ans de la Ville de Neuchâtel. Le Conseil général souhaite un projet majeur pour marquer ce jubilaire. C’est dans cet esprit qu’il accepte le budget qui permet la construction d’un symbole fort pour la Ville.

La passerelle permet de relier deux pôles majeurs : la gare et les pôles de formation du Mail. La pose de la première pierre a lieu le 6 décembre 2012 en présence de nombreux élus, personnalités neuchâteloises et habitants des quartiers concernés. La passerelle est inaugurée sept mois plus tard, le 3 juillet 2013.
Imaginé par le bureau Bauart, le concept architectural utilise une structure métallique légère pour s’intégrer le plus naturellement possible au site. Ses lignes élancées et obliques rappellent la végétation des pentes de la rue de Gibraltar. Le parapet est construit en verre pour un maximum de discrétion. La passerelle mesure 40 mètres de long. Par rapport au projet initial, sa largeur a passé de 2,7 à 4,2 mètres pour faciliter le croisement des piétons et des cyclistes.
Caractéristiques
Etat d'avancement: Exploitation
Début de planification: janvier 2011
Fin de planification: octobre 2011
Début des travaux: décembre 2012
Fin des travaux: juillet 2013
Type de maîtrise foncière: Public , Privé
Zone d'affectation selon la réglementation communale :Domaine public après la mise en oeuvre
Maître d'ouvrage:Ville de Neuchâtel
Architectes:Bauart Architectes SA
Type de mandat:Attribution directe
Passerelle du Millénaire

LIAISONS URBAINES ET MOBILITE DOUCE

La passerelle du Millénaire apporte un atout majeur dans un quartier qui connaît un développement urbanistique et démographique important. En reliant l’espace de l’Europe à la colline de Bel-Air, la nouvelle construction favorise les échanges entre quartiers et la mixité sociale. Elle élargit les possibilités de promenade et renforce le réseau d’espaces publics. C’est un aménagement qui contribue au bien-être et à la convivialité en ville.
La passerelle participe aussi activement à la promotion de la mobilité douce. Réservée aux piétons et aux cyclistes, elle offre une alternative aux transports publics et à la voiture. Elle évite un dénivelé important et rend le parcours plus agréable et rapide pour les marcheurs et les usagers du vélo. Grâce à sa faible pente, la passerelle permet également un accès facilité aux personnes à mobilité réduite.  

NEGOCIATIONS AVEC LA POPULATION

Un large processus participatif a permis la réalisation de la passerelle du Millénaire. Animées d’un fort esprit de consensus et de dialogue, les discussions entre autorités, habitants et propriétaires ont finalement abouti à des solutions satisfaisantes pour tous. L’ouvrage repose sur des terrains privés. Trois conventions ont été signées entre les autorités et les propriétaires publics et privés. Les habitants de la copropriété de Belleroche redoutaient de voir les usagers de la passerelle traverser leur terrain. Un chemin de ronde a été construit pour faciliter le passage des piétons et des cyclistes. Un autre consensus a été trouvé : la commune a obtenu que les escaliers privés menant de l’Espace de l’Europe au bas de la rue du Crêt-Taconnet soient accessibles au public. En contrepartie, la Ville s’est engagée à  assurer leur entretien. 

POLITIQUE D’ACHAT RESPONSABLE


La passerelle du Millénaire se distingue par une politique d’achat responsable. Lors de l’appel d’offres pour le mandat de construction, la Ville de Neuchâtel a tenu compte des coûts à hauteur de 60% dans les critères d’adjudication. Pour le reste, l’organisation pour l’exécution du marché et l’organisation du soumissionnaire entraient également en ligne de compte (à raison de 30% et 10%).

Les entreprises ont dû répondre à un questionnaire fouillé sur leur contribution sociale : nombre d’apprentis formés, cadre de travail, formation des employés, prévoyance sociale et égalité des chances. Elles ont aussi dû expliquer leur contribution environnementale: mesures d’économie d’énergie, politique d’achat préservant l’environnement, limitation des risques d’atteinte à l’environnement.

Cette pondération a permis d’éviter de choisir systématiquement l’entreprise la moins chère. Les entreprises respectueuses des principes du développement durable ont vu leurs chances augmenter. Dans certains cas, ce sont elles qui ont remporté le marché.

Le budget total de l’ouvrage s’est élevé à 1,55 million de francs. Son financement a été assuré par la Ville de Neuchâtel, l’Université (100’000 francs), la Confédération (300’000 francs), le Département de la gestion du territoire (300’000 francs) et l’Association de soutien au Millénaire (10’000 francs).

FOCUS
LIAISONS URBAINES ET MOBILITE DOUCE
NEGOCIATIONS AVEC LA POPULATION
POLITIQUE D'ACHAT RESPONSABLE
FAQ

En zone 30km/h, la traversée de la chaussée est par principe autorisée partout et par conséquent il ne devrait pas y avoir de passages pour piétons marqué au sol. Cependant, dans certains cas jugés dangereux, le marquage au sol est pratiqué pour plus de sécurité et n'est pas interdit.

L'objectif visé par cette diminution de la vitesse autorisée est de permettre aux conducteurs de rouler de manière prudente et prévenante. Ralentir, c'est donner le temps d'établir un contact visuel avec les autres usagers et de pouvoir anticiper les actions des enfants qui jouent dans la rue ou encore des personnes agées qui souhaitent traverser à leur rythme.

S'il a le droit de traverser la chaussée de manière libre, le piéton ne doit pas chercher à empêcher inutilement la circulation et doit toujours chercher le contact visuel avec les conducteurs.

Pour les enfants, la consigne est claire : s'arrêter au bord du trottoir, puis "regarder - écouter - traverser".

Plus d'informations sur le site de la Police de Neuchatel

L'association Ecoparc s'est créée au moment où peu de monde parlait d'environnement construit durable. Carlo Malaguerra, ancien directeur de l'Office fédéral de la statistique (OFS), a tout de suite cru et appuyé cette idée. " Elle était un peu folle, mais je la trouvais géniale! J'ai été enthousiasmé par le bâtiment de l'OFS ", explique celui qui deviendra le premier président de l'association.

Aujourd'hui l'association Ecoparc compte une centaine de membres et emploie quatre personnes. Ses activités ne sont plus liées au quartier Ecoparc. Elle a pour vocation de faciliter l'essor de projets urbains qui intègrent les principes du développement durable, soit l'efficacité économique, la solidarité sociale et la responsabilité écologique. Elle est apolitique, sans but lucratif et reconnue d'utilité publique.

Pour en savoir plus: www.ecoparc.ch (Magazine Projections "Spécial 10 ans")

La Zone 30 est constituée de tronçons de route où les activités des riverains sont privilégiées par rapport à la circulation. Des mesures de limitation de vitesse rappellent que celle-ci est fixée à 30 km/h maximum. Le piéton n'a pas la priorité mais il peut traverser où il veut. Généralement, il n'y a pas de passage pour piétons.

Une Zone 20 ou "zone de rencontre", englobe des tronçons de route situés dans des quartiers résidentiels ou commerciaux où les piétons sont prioritaires. La vitesse maximale est fixée à 20 km/h.

Ces espaces sont conçus pour augmenter la qualité de vie des riverains en augmentant la sécurité par une baisse de la vitesse autorisée, en baissant les nuisances sonores et la pollution de l'air liés au trafic tout en permettant la fluidité du trafic pour les différents mode de transports (vélo, voitures, bus).

Pour en savoir plus: www.zonederencontre.ch

Sous le terme de participation citoyenne se cachent en réalité plusieurs définitions ou "échelles" de la participation:

- l'information: les intentions d'un projet sont présentées aux citoyens au moyen d'une exposition ou d'une présentation publique. Les réactions du public ne sont pas prises en compte par les porteurs de projet et les citoyens en désaccord ne peuvent réagir qu'au travers des moyens de la démocratie directe comme la pétition ou l'opposition.

- la consultation: une proposition de projet est présentée sous forme de débats, de questionnaires ou encore de tables rondes en vue de recueillir les réactions des participants. Ces derniers n'ont pas de garantie que leurs remarques soient prises en considération.

- la concertation: les éléments de réflexion d'un projet sont discutés, parfois très en amont, depuis la définition des problèmes et des besoins. Cette méthode intègre les différentes parties prenantes, même si la décision finale revient aux porteurs de projets.

- la participation ou coproduction: la participation des différents acteurs concernés est complète sur l'ensemble du projet et du processus décisionnel.

Pour en savoir plus: Office fédéral du logement

Une question ?

urbaine_form_faq_projects

Liste des champs
Prenez part au débat et contribuez au développement de notre FAQ!
Inscription à la Newsletter urbaine.ch