Semaine européenne du développement durable

Une question ?

urbaine_form_faq

Liste des champs
Prenez part au débat et contribuez au développement de notre FAQ!
Inscription à la Newsletter urbaine.ch

Promenades urbaines

Lieux:
Date
02 juin 2018
Intervenant(s)
Le Locle
Ville du Locle
Cédric Dupraz, Conseiller communal, Président Dicastère de l'Urbanisme de la Mobilité durable et de l'Agglomération (DUMA);
Jean-Marie Cramatte, Architecte communal;
Ian Forrer, Responsable environnement

Neuchâtel
Ville de Neuchâtel
Fabien Coquillat, Architecte-Urbaniste communal;
Coopérative d'en face
Horaire
10h 12h
Table ronde

Le Locle 

La promenade urbaine du Locle a permis à ses participants d’appréhender avec un nouveau regard certains lieux-clés de la ville, autour d’une approche centrée sur les questions de durabilité. Les participants étaient accompagnés de MM. Jean-Marie Cramatte, Architecte communal, Ian Forrer, Responsable environnement et Cédric Dupraz, Conseiller communal, Président Dicastère de l’Urbanisme de la Mobilité durable et de l’Agglomération (DUMA).

La promenade a démarré en bas de l’ascenseur urbain qui relie la gare du Locle à la ville. Ce lieu accueille également la nouvelle place du 1er août, dont les festivités pour l’inauguration coïncidaient avec la date de cette promenade. M. Cramatte a accueilli les participants avec une présentation de l’organisation et des différentes évolutions morphologiques de la ville du Locle, et des problématiques qui en découlent. La question de la mobilité est notamment évoquée, en lien avec la nouvelle Place du 1er août, qui constituera le nouveau centre des transports publics de la ville du Locle.

Les participants se sont par la suite rendus au quartier des écoles, à proximité du bâtiment CIFOM. Ils ont pu ici monter sur le toit du collège des Jeanneret, dont l’architecture est fortement inspirée des principes édictés par Le Corbusier, pour y admirer les panneaux solaires recouvrant la toiture. M. Forrer a alors décrit le fonctionnement et la productivité de ces 4'200 m2 d’installations solaires réparties sur plusieurs bâtiments. Cette étape a également permis aux participants de s’intéresser quelque peu à la morphologie de ce quartier, qui se différencie, notamment par son élargissement, du reste de la ville. 

La troisième étape du parcours a emmené les participants devant l’Hôtel de Ville, où ils ont pu en apprendre davantage sur les réflexions qui ont conduit au réaménagement de cette place, qui a rendu l’espace aux piétons.

La promenade a ensuite continué à l’est de la gare, avec la présentation de la rue du Crêt-Vaillant, où les aspects architecturaux historiques ont pu être admirés. Les explications de l’Urbaniste communal se sont également attardées sur la qualification de « rue résidentielle », qui, via une limitation de la circulation et du stationnement, offre aux habitants de la rue une qualité de vie appréciable. La réhabilitation de certains bâtiments, avec notamment l’implication des habitants via une coopérative, a également été évoquée.

Enfin, la promenade s’est terminée par le retour des participants à la Place du 1er août, où ils ont pu profiter d’un apéritif et des festivités prévues pour l’inauguration du lieu.

Neuchâtel

La promenade neuchâteloise a mis l’accent sur une visite des quartiers pionniers dans les énergies renouvelables ainsi que sur les nouveaux projets de Vieux-Châtel en compagnie des représentants de la Coopérative d’en face, de Fabien Coquillat, Architecte-Urbaniste de la Ville de Neuchâtel et de Aude Boni, Cheffe de projets à l’association Ecoparc.

Au départ de la promenade numérique dédiée à l’énergie et l’urbanisme durable, Mme Boni a rappelé les objectifs de la plateforme urbaine.ch : informer la population des projets de développement durable mis en place dans leur ville et permettre le dialogue entre les acteurs qui font la ville de demain.  En inscrivant ces visites dans le cadre de la Semaine européenne du développement durable, cela aura permis de rappeler l’importance des objectifs globaux visés par l’Agenda 2030 de l’ONU, organisés autour de 17 objectifs, dont le numéro 11 vise directement le développement durable des villes.

Après une introduction cossue sur l’urbanisme durable et l’origine du quartier Ecoparc, Fabien Coquillat a conduit les participants vers le quartier de Vieux Châtel pour présenter l’historique qui aura conduit les anciennes serres de la Ville à devenir les futurs terrains d’accueil de l’immeuble d’habitation de la Coopérative d’en Face. Yves Froidevaux, vice-président de la Coopérative d’en face a complété cette présentation en montrant comment, suite au concours d’architecture lancé par la Ville, ils se sont lancé dans l’aventure poue réaliser un immeuble aux standards énergétiques ambitieux, Minergie P, et d’accepter d’opter pour un choix de mobilité durable en décidant d’une réduction drastique du nombre de place de parking par rapport à leurs logements. Très vite les présentations se sont transformées en discussions avec le public, très intéressé à comprendre les étapes qui ont permis de relever tous ces défis.

En contre bas, à la rue de Vieux-Châtel, Fabien Coquillat, a présenté les nouvelles mesures d’aménagement mise en test pour réduire la vitesse et le trafic du quartier. En accord avec les ambitions portées par les futurs habitants de la Coopérative pour réduire au maximum le trafic motorisé, les autorités souhaitent montrer aux habitants actuels les effets des mesures choisies (réduction du nombre de places de parc et réduction de la vitesse dans la zone). En effet, au lieu d’imposer un changement définitif, ces manières d’introduire des mesures permettent aux habitants de s’approprier le changement et d’y réagir en meilleure connaissance de cause. Pour la Ville, il s’agit d’affiner au mieux les mesures pour un meilleur confort et meilleurs utilisation des lieux par les habitants.

Enfin, la promenade s’est achevée au jardin Anglais autour d’un apéritif convivial et de discussions animées.

Compte rendu

Le Locle

M. Jean-Marie Cramatte, Architecte communal, décrit l'organisation urbaine de la Ville du Locle, sur la nouvelle place du 1er août, point de départ de la promenade
Les panneaux solaires recouvrant le toit du collège des Jeannerets
Devant l'Hôtel de Ville, M. Cramatte présente également les bornes permettant, via le scan du QR code, d'obtenir des informations sur le site urbaine.ch
Les participants se déplacent dans la rue du Crêt-Vaillant
M. Cramatte présente aux participants les particularités de la rue du Crêt-Vaillant
Les participants discutent des différents lieux présentés lors d'un apéritif, sur la place du 1er août
La troupe de théâtre de rue Takeshi and the Escargots présente son spectacle dans le cadre de l'inauguration
Les habitants de la Ville profitent des festivités organisées pour l'occasion

Promenade urbaine de Neuchâtel

Neuchâtel

Accueil des participants et introduction à la notion d'urbanisme durable
Les participants se rendent vers le quartier du Vieux Châtel
M. Coquillat présente l'historique du quartier
L'affiche des promenades urbaines
Les participants se déplacent vers la rue de Vieux-Châtel
Le projet de la Coopérative d'en Face a également été présenté durant la promenade
Les mesures de réduction du trafic sont présentées
A la fin de la promenade, les participants ont pu discuter dans le cadre d'un apéritif

La Zone 30 est constituée de tronçons de route où les activités des riverains sont privilégiées par rapport à la circulation. Des mesures de limitation de vitesse rappellent que celle-ci est fixée à 30 km/h maximum. Le piéton n'a pas la priorité mais il peut traverser où il veut. Généralement, il n'y a pas de passage pour piétons.

Une Zone 20 ou "zone de rencontre", englobe des tronçons de route situés dans des quartiers résidentiels ou commerciaux où les piétons sont prioritaires. La vitesse maximale est fixée à 20 km/h.

Ces espaces sont conçus pour augmenter la qualité de vie des riverains en augmentant la sécurité par une baisse de la vitesse autorisée, en baissant les nuisances sonores et la pollution de l'air liés au trafic tout en permettant la fluidité du trafic pour les différents mode de transports (vélo, voitures, bus).

Pour en savoir plus: www.zonederencontre.ch

Les points forts des projets présentés dans la plateforme répondent aux éléments qui constituent la définition de quartier durable employée par les Offices fédéraux.

Densité, mixité fonctionnelle et mobilité durable

Logements, commerces et activités de service sont mélangés afin de favoriser une diminution des déplacements en voiture et le recours à une mobilité douce (vélo, marche à pied) et aux transports publics.

Haute qualité environnementale

Les stratégies pour réduire la consommation d'énergies non renouvelables et de ressources naturelles sont intensifiées. La santé des utilisateurs est prise en compte en réduisant le recours à des matériaux nocifs.

Mixité intergénérationnelle et sociale

L'accès du quartier à un large public est privilégié: places de jeux pour les plus petits, accès pour les personnes à mobilité réduite ainsi que logements variés pour accueillir tous les types de budgets. 

Bien-être et convivialité

La qualité de vie et l'attractivité du quartier sont renforcées, par exemple par l'aménagement de zones de rencontre et un développement des services de proximité.

Maîtrise des coûts

Réaliser un quartier durable permet de diminuer les charges d'entretien et d'exploitation (énergie, eau...) et ainsi anticiper un report des coûts sur les collectivités publiques de demain.

Processus participatif

L'implication des habitants et du voisinage est favorisée dès le processus de création ainsi que tout au long de la vie du quartier.

Pour en savoir plus:

Sous le terme de participation citoyenne se cachent en réalité plusieurs définitions ou "échelles" de la participation:

- l'information: les intentions d'un projet sont présentées aux citoyens au moyen d'une exposition ou d'une présentation publique. Les réactions du public ne sont pas prises en compte par les porteurs de projet et les citoyens en désaccord ne peuvent réagir qu'au travers des moyens de la démocratie directe comme la pétition ou l'opposition.

- la consultation: une proposition de projet est présentée sous forme de débats, de questionnaires ou encore de tables rondes en vue de recueillir les réactions des participants. Ces derniers n'ont pas de garantie que leurs remarques soient prises en considération.

- la concertation: les éléments de réflexion d'un projet sont discutés, parfois très en amont, depuis la définition des problèmes et des besoins. Cette méthode intègre les différentes parties prenantes, même si la décision finale revient aux porteurs de projets.

- la participation ou coproduction: la participation des différents acteurs concernés est complète sur l'ensemble du projet et du processus décisionnel.

Pour en savoir plus: Office fédéral du logement

Les friches industrielles urbaines représentent un potentiel inexploité recouvrant 18 millions de mètres carrés en Suisse, soit l'équivalent du territoire communal de la ville de Neuchâtel.

D'après un rapport de l'Office fédéral du développement territorial, en exploitant la totalité des espaces de friche industrielle, on obtient des espaces permettant d'implanter 13'000 entreprises, soit 140'000 places de travail, et des logements pour 190'000 habitants.

Ces espaces, idéalement situés et parfois déjà équipés, permettent de reconstruire la ville sur la ville. Logements, entreprises, commerces et espaces publics peuvent être développés dans des zones desservies par les transports publics, sans consommer de surfaces agricoles ou naturelles supplémentaires.

Pour en savoir plus: Page "Friches industrielles" de Office fédéral du développement territorial

L'association Ecoparc s'est créée au moment où peu de monde parlait d'environnement construit durable. Carlo Malaguerra, ancien directeur de l'Office fédéral de la statistique (OFS), a tout de suite cru et appuyé cette idée. " Elle était un peu folle, mais je la trouvais géniale! J'ai été enthousiasmé par le bâtiment de l'OFS ", explique celui qui deviendra le premier président de l'association.

Aujourd'hui l'association Ecoparc compte une centaine de membres et emploie quatre personnes. Ses activités ne sont plus liées au quartier Ecoparc. Elle a pour vocation de faciliter l'essor de projets urbains qui intègrent les principes du développement durable, soit l'efficacité économique, la solidarité sociale et la responsabilité écologique. Elle est apolitique, sans but lucratif et reconnue d'utilité publique.

Pour en savoir plus: www.ecoparc.ch (Magazine Projections "Spécial 10 ans")

En zone 30km/h, la traversée de la chaussée est par principe autorisée partout et par conséquent il ne devrait pas y avoir de passages pour piétons marqué au sol. Cependant, dans certains cas jugés dangereux, le marquage au sol est pratiqué pour plus de sécurité et n'est pas interdit.

L'objectif visé par cette diminution de la vitesse autorisée est de permettre aux conducteurs de rouler de manière prudente et prévenante. Ralentir, c'est donner le temps d'établir un contact visuel avec les autres usagers et de pouvoir anticiper les actions des enfants qui jouent dans la rue ou encore des personnes agées qui souhaitent traverser à leur rythme.

S'il a le droit de traverser la chaussée de manière libre, le piéton ne doit pas chercher à empêcher inutilement la circulation et doit toujours chercher le contact visuel avec les conducteurs.

Pour les enfants, la consigne est claire : s'arrêter au bord du trottoir, puis "regarder - écouter - traverser".

Plus d'informations sur le site de la Police de Neuchatel

EUROPAN est une fédération de concours d'architecture, organisés simultanément dans tous les pays membres sur le même thème et selon les mêmes modalités. Les lauréats de ces concours d'idée (qui doivent avoir moins de 40 ans) sont aidés dans leurs contacts avec les autorités publiques et maîtres d'ouvrage potentiels.

Ces concours sont l'occasion de promouvoir la culture et de sensibiliser les citoyens européens à l'architecture et à l'urbanisme contemporain, ainsi que de révéler des idées novatrices.

Il s'agit également d'une occasion enrichissante pour les villes et les aménageurs ayant proposé des sites d'échanger leurs expériences au niveau européen.

Pour en savoir plus: www.europan-suisse.ch